samedi 31 décembre 2011

La Confrérie de la dague noire, tome 2 : L'Amant éternel


Titre : La Confrérie de la dague noire, tome 2 : L'Amant éternel
Auteur : J.R Ward
Éditeur : Milady
Page : 549 pages

Présentation de l'éditeur :

   Parmi les membres de la Confrérie, Rhage est le vampire qui a le plus gros appétit. C’est aussi le meileur combattant, le plus rapide à réagir et l’amant le plus avide. Tout cela parce qu’en lui se consume un sort terrible lancé par la Scribe Virgin.

Dominé par ce côté très sombre de lui-même, Rhage craint à chaque fois que son dragon intérieur est libéré de devenir un danger pour ceux qui l’entourent. Quand Mary Luce tombe dans le milieu des vampires de façon totalement involontaire, elle doit compter sur la protection de Rhage. Bientôt il sait que Mary éprouve la même attraction que lui et il a bien l’intention de la faire sienne...

Mon avis :

-Coup de cœur-


En lisant le premier tome, je me suis dis que si tous les livres de la série pouvait l'égaler, cette saga ferait vite partie de mes favorites. Mais je ne m'attendais surement pas à ça... Car ce livre n'est pas juste bien, mais extraordinaire ! J'ai du mal à en trouver mes mots... Je voudrais tellement vous convaincre de commencer la série. Car franchement, elle vaut le coup !

Ce livre est principalement axé sur Rhage, l'un des membres de la confrérie. La vierge Scribe lui ayant jeter un sort, il doit en permanence dominer la bête qu'il porte en soi. Pour cela, il s'abreuve de combats et enchaîne les femmes car il n'a qu'une peur : que la bête se réveille et fasse mal à l'un de ses frères. C'est ainsi qu'au lendemain d'une transformation, affaiblit et presque aveugle, il entendra le son de sa voix. Celle de Mary. Et c'est alors que pour lui, tout changea.

Ce tome comporte vraiment tout ce que je pouvais attendre de cette saga. Sur le tome précédent, il y avait quelques détails qui m'avaient un peu gênée. Ici, tout à été corrigé. J'avais tout d'abord trouvé que la traduction avait été négligé et qu'il manquait beaucoup de négations. Cela m'avait vraiment énervée par moment, gâchant les répliques des personnages. Dans ce tome, je n'ai rien à redire, tout est parfait. J'avais aussi trouvé que Beth était tombé vraiment rapidement dans les bras de Kolher. Mary dans ce tome va résister, empreinte aux doutes par rapport aux avances de ce ténébreux jeune homme. Cela va vraiment rendre l'histoire plus crédible car j'aurais surement réagit de la même façon qu'elle. D'ailleurs je me suis senti beaucoup plus proche de Mary que de Beth dans le tome 1. Pour la raison que j'ai dit précédemment, surement. Et pour son manque de confiance en elle, surement aussi. Mais elle possède une combativité et une force qui va se révéler petit à petit et qui m'a fasciné.

Mais nous ne sommes pas là pour parler d'elle mais des membres de la confrérie, évidemment ! Rhage... Ah Rhage ! Il est tout bonnement incroyable, tout ce que l'on peut aimé chez un homme. Beau, sexy, ayant des allures de gros durs mais possédant un cœur tendre. On ne peux que compatir pour lui, fasse à la douleur de sa malédiction. Et puis il a une façon de protéger et de chérir Mary totalement adorable. Impossible de résister, on fond forcément pour lui.

Ce que j'ai adoré également dans ce tome, c'est qu'il est plus axé sur la fraternité entre les membres. On est frappé par le lien fort qui uni les membres de la confrérie. On ne peux que être touché pour ces hommes qui sacrifierait leur vie pour l'un de ses frères, ce que je n'avais pas forcément ressenti dans le tome précédent. On y voyait d'ailleurs très peu les frères de Kolher et sur le moment, cela ne m'avait aucunement gêner. Dans celle ci, l'auteure nous donne une vision de tous les personnages et j'ai trouvé cela vraiment intéressant. Elle donne une toute autre perspective au roman.

Je vais donc dire juste un petit mot sur les personnages secondaires de ce livre. Il y a tout d'abord John Matthew, un futur vampire qui devrait subir sa transformation dans peu de temps et peut être même intégrer la confrérie. Je me suis tout de suite attaché à lui. Il n'a pas eu la vie facile et cela se ressent. Il est toujours à l’affût du moindre bruit et méfiant. On a qu'une envie, c'est d'aller le rassurer ! Il y a aussi l'apparition de Belle, la voisine de Mary. Je n'en dit pas plus mais... J'ai hâte de lire le tome 3 pour la connaitre plus ! :) On entrevoit aussi une partie de la vie de Zadiste qui fut vraiment détruit par ce qu'il a vécu. Cela nous donne un petit avant goût de ce que sera le tome suivant !

En conclusion, je dirais que ce livre est largement meilleur que le précédent ! Tout ce qui lui manquait pour être un coup de cœur est réuni : plus de faute au niveau de la traduction, une histoire d'amour un peu plus longue à se mettre en place ce qui la rend plus réaliste et un livre qui nous présente la totalité des membres. Que du bon pour passer un moment magique !

Ma note: 9.5/10

mardi 27 décembre 2011

Top Ten Tuesday [1]


Bienvenu dans "Top Ten Thuesday"

Le "Top Ten Tuesday" est un rendez-vous à la base lancé par The broke and the bookish, et il est repris en français par Iani.
Chaque semaine, un nouveau thème est proposé pour la liste du top 10. 

Top 10 des livres lus en 2011 :

1- Hunger games, tome 1

Même si toute la saga a été extraordinaire, ce tome 1 reste mon préféré. C'est leur  rencontre, l'arène et ce suspense insoutenable. Cette saga est complètement addictive et maintenant je n’attend plus qu'une chose : le film !









2- La Confrérie de la dague noire

Cette saga est juste extraordinaire ! J'avais déjà adoré le tome 1, et en pleine lecture du tome 2, mon coup de coeur pour cette saga se confirme. Ce second tome est même mieux que le premier, et je compte vite dévorer la suite !








3- Comment se débarrasser d'un vampire amoureux

J'avais tout d'abord été dérouté par la mise en place aussi rapide de l'intrigue, mais j'ai finalement été complètement conquise par l'histoire de Lucius et Jessica. Le schéma reste classique, mais mélangé avec une bonne dose d'humour et d'amour, cela fait vraiment un bon mélange. J'ai hâte de lire la suite !







4- Rouge rubis

Un livre que je trouve déjà magnifique de par ça couverture et qui ne m'a pas déçu lors de sa lecture ! On entre ici dans un sujet qui a été peu utilisé jusqu'ici : le voyage dans le temps. Et le changement fais des fois beaucoup de bien ! On y trouve aussi une intrique et une histoire d'amour intéressante qui en font un vrai coup de coeur !





5- Rien ne s'oppose à la nuit

Un livre que j'ai tout particulièrement adoré pour son histoire touchante et pleine de sensibilité. L'auteur à vécu des moments difficiles, tout comme sa mère et j'admire leurs courages.








6- Retour à Killybegs

L'écriture de l'auteur est tout simplement divine, tellement belle et accrocheuse ! Il m'a également permit de connaitre un peu mieux l'histoire de l'Irlande qui m'a vraiment passionner.








7- Le chagrin du roi mort

Terminer il y a peu de temps, j'ai complètement succombé à l'univers créer par l'auteur et cette fraternité entre les personnages m'a ému. L'auteur possède un vrai don de conteur, et si vous ne le connaissez pas, je vous conseille de lire ses livres !







8- Anita Blake, Tome 1 : Plaisirs Coupables

Je l'ai lu il y a maintenant quelques temps mais j'avais adoré le caractère fort de l'héroïne, ainsi comme le monde mise en place par l'auteur.









9- Percy Jackson, Tome 1 : Le voleur de foudre

J'avais adoré le film, et le livre est tout aussi bien. La mythologie développé par l'auteur m'a tout particulièrement plus ! De plus les personnages sont attachants et l'action toujours présente. Je lirais la suite avec plaisir !








10- La communauté du sud, Tome 1 : Quand le danger rôde

Dernier livre de ce Top Ten avec la communauté du sud ! C'est un très bon livre et c'est avec plaisir que j'ai suivit les aventures de Sookie. Je l'ai particulièrement apprécié même si j'ai eu un peu plus de mal avec Bill. Mais je n'ai lu que le premier tome, et je ne vais pas tarder à lire la suite !







J'espère maintenant que l'année 2012 sera aussi riche en découverte !

lundi 26 décembre 2011

C'est lundi, que lisez-vous ? [1]


Bienvenu dans "C'est Lundi, que lisez-vous ?"

Un rendez-vous hebdomadaire pour parler de nos lectures. C'est lundi ! Que lisez-vous ? A été mis en place par Malou et repris par Galleane.

Ma lecture de la semaine dernière :

Un livre plein de sensibilité et d'humour mais qui n'a pas réussi à me convaincre, il lui manquait pour moi une bonne accroche.

Ma lecture en cours :

J'avais été largement convaincu par le premier tome, mais alors là, c'est mille fois mieux ! Tous les petits défauts du premier au niveau de la traduction ont étés supprimés pour ne garder que le meilleur !

Ma prochaine lecture :

Une envie soudaine de me plonger dans ce classique de la littérature.

Et vous, que lisez-vous ?

La délicatesse

 


Titre : La délicatesse
Auteur : David Foenkinos
Éditeur : Folio
Page : 200 pages


Présentation de l'éditeur :

   Tout va pour le mieux pour la belle et discrète Nathalie jusqu'au jour où elle perd l'homme qu'elle aime dans un accident. Elle sort de son deuil d'une façon inattendue, par un baiser anodin avec un collègue de travail qui n'avait a priori rien pour lui plaire.

Mon avis :

-Plutôt pas mal-


J'ai lu en début d'année Les souvenirs du même auteur, et même si il possède un humour et une plume touchante, je n'avais pas été emballé par l'histoire. On m'a dit alors qu'il fallait absolument que je lise La délicatesse, qui était apparemment beaucoup mieux. C'est dans cette état d'esprit, plein d'espérance, que je me suis lancée dans ce livre. Mais il faut croire que je suis insensible à l'auteur, car je n'ai encore une fois pas été envoûté par ce roman !

L'histoire est celle d'une jeune femme, Nathalie, trouvant l'amour au hasard d'une rue. C'est le coup de foudre et les deux individus étaient destinés à vivre une longue et belle histoire d'amour.  Mais comme une magnifique bulle qui éclate, le malheur frappa son amant dans un accident qui lui aussi, avait tout du hasard. Sans suit une longue et dure remonter pour enfin retrouver le bonheur.

J'ai complètement succombé à l'humour décaler de l'auteur. Je l'ai rencontré par deux fois lors de rencontre Fnac et je l'avais déjà trouvé vraiment amusant. Je m'attendais donc à retrouver ce même genre d'humour et je ne fus pas déçu ! En fait, l'auteur inclut entre chaque chapitre de petits détails de leurs vies, des anecdotes. Des fois d'ailleurs, je ne voyais même pas le rapport avec l'histoire ! Il rajoute aussi souvent des notes en bas de pages, qui pourraient très bien s'inclurent dans la continuité du roman. Mais c'est tout cela, l'humour de David Foenkinoes et c'est vraiment un des points forts du livre.

L'auteur arrive aussi à entremêler les vies et joue avec les personnages en changeant les points de vue à tout moment. Cela rompe en partie la monotonie du livre et l'habilité qu'il possède à décrire autant les sentiments de chacun m'a épaté et touché. Un simple personnage peut au départ, sembler insignifiant. L'auteur arrive à lui faire prendre peu à peu de l'importance, pour devenir un des personnages principaux. Et j'ai adoré les découvrir petit à petit et non au départ directement, comme dans la plupart des livres.

Mais alors comment ce fait-il que, comme avec son précédent livre, je n'accroche pas totalement ? Pour moi, il manque certainement quelque chose. Une intrigue, de l'action, une accroche : peu importe. Il manque ce livre qui vous tient, qui vous oblige à rester sur votre fauteuil pour connaitre la fin. Un livre que vous ne pouvez pas décrocher, qu'importe le million de chose qu'il vous reste à faire. L'histoire reste un peu trop banale pour moi.

Pour conclure, l'écriture de David Foenkinos est vraiment incroyable, avec beaucoup de sensibilité et d'humour mais le fond de l'histoire n'a pas réussit à me séduire. Je n'ai pas été totalement envoûter par cette amour, certes très beau.

Ma note : 6.5/10

mardi 20 décembre 2011

Le Chagrin du roi mort de Jean-Claude Mourlevat


Titre : Le Chagrin du roi mort
Auteur : Jean-Claude Mourlevat
Éditeur : Gallimard
Page : 402 pages

Présentation de l'éditeur :

    C'est une petite île froide, quelque part dans le nord. Le vieux roi est mort. Son corps repose sur un lit de pierre, sur la Grand-Place. Il neige. Il sera question de séparation, de guerre, de trois ciels différents, d'un premier amour. Il y aura une prophétie, des êtres qui se perdent dans l'immensité, une sorcière qui mange des têtes de rat... 

Mon avis :

-Incroyable-

Le combat d'hiver, du même auteur, avait été pour moi plus qu'un coup de coeur. L'ambiance et l'univers créés m'avaient complètement transporté. J'avais peur de ce livre là, peur d'être déçu, comparé au premier. Mais bien qu'il ne soit pas pour moi un coup de coeur, j'ai retrouvé cette plume si magique de l'auteur et j'en suis ravi !

L'histoire de Brisco et Aleks, c'est l'histoire de deux frères. Ils sont inséparables, complices et s'aiment au delà des mots. Ils vivent sur Petite Terre, une île où la neige tombe toujours en abondance. Un soir, les jumeaux vont assistés à l'exposition du roi mort et cela, même si ils ne le savent pas encore, va tout changer. Ce soir là, Aleks va entendre le cadavre du roi l'avertir, l'avertir pour la vie de son frère. Et quelques jours plus tard, Brisco se fait enlever. C'est l’anéantissement pour sa famille mais surtout pour les deux frères, qui ne peuvent vivre loin de l'autre.

Je vais d'abord parler de la première partie du livre, qui est bien différent de la seconde de par son ambiance. Ce début de livre a été pour moi un vrai réconfort. C'était le chocolat chaud quand il faisait froid dehors. C'était une ode de vie quand tout allait mal. Cela peut paraitre déconcertant quand l'on pense à l'univers du livre, qui est tout autre. Froid. Glaciale. J'adore l'hiver. L’hiver est l'une de mes saisons préférés. La neige, cette impression que le temps est figé dans le blanc. Mais je m'égare un peu là, revenons à notre histoire. L'univers est donc froid, certes, mais l'auteur à réussit à lui donner une âme, une force qui nous transporte totalement. Ce qui est plutôt rare. Sur cette Petite Terre, on y marche, on y cours, on y voit. Mais surtout, on y vit.

Je voudrais m’arrêter sur un détail. Qui finalement, n'en est pas vraiment un. La bibliothèque. Ce n'est pas une bibliothèque comme les autres. Elle est juste magnifique, spectaculaire, grandiose ! Pour la traverser, ils leurs nécessitent un chariot, dans des galeries souterraines. Vous imaginez le nombre de salles ? Je passerais des heures à mis balader, à m’arrêter, à écouter des conteurs et surtout, à dévorer des centaines de livres. Cette bibliothèque est je pense, le rêve de beaucoup de lecteurs.

En parlant de conteur, je voudrais préciser que l'auteur en est vraiment un et possède un vrai don. Il arrive à faire virevolté les mots, comme un milliers de flocons et nous écoutons, fasciné. L'écriture est simple, mais se sont celles-là les plus belles. Elle est accrocheuse et il en devient dure de refermer le livre. L'histoire ne peut que vous envoutez, vous emportant dans de folles aventures. L'auteur a prit un risque, je trouve, en racontant l'histoire de deux enfants de 10 ans. Mais elle n'en est que plus touchante et marquante. Leur séparation est cruelle pour eux, mais aussi pour nous. L'auteur a aussi une autre particularité dans sa façon de faire son récit. Il nous renvoie de temps à autre dans le passé, les fameux passages en italiques que j'ai adoré, pour comprendre des choses que l'on ne pouvait deviner. Ils sont par ailleurs bien plus sympa à lire que de simple explication dans la continuité du livre.

La deuxième partie m'a moins plu, mais reste tout autant magique. Ils sont plus grand et même si j'aurais aimé que tout le livre soit porté sur ces garçons de 10 ans, elle apporte une nouvelle facette à l'histoire que j'ai également apprécié. J'aurais aussi aimé que l'histoire soit axé sur la fraternité des deux enfants, comme pour la première partie, mais c'est la guerre et l'amour qui la remplace. L'ambiance en est donc, dans un sens, moins chaleureuse. Pourtant, nous nous accrochons toujours, presser de connaitre le fin mot de cette magnifique histoire.

Ce livre est un enchantement. A tout ceux qui ne connaisse pas encore cette auteur, je pense vraiment que vous passez à côté d'une magnifique histoire.

Alors, n'attendez plus !

Ma note : 8.5/10

lundi 19 décembre 2011

Baby-challenge livraddict Bit-lit 2012



Voici donc la sélection des 20 titres Bit-lit les plus plébiscités (attention : pour les baby-challenges, nous ne tenons compte que des premiers tomes de saga pour ne pas qu'une saga se retrouve trop souvent citée dans la sélection.)

Le but du "baby-challenge" est de lire le plus possible de cette sélection !

Vous pouvez lire les livres dès maintenant si ce challenge vous intéresse, le but n'est pas comme le Big Challenge de lire un nombre de livres en une année, c'est d'arriver au Perfect, à 20/20 au 31.12.2012 !

Fin 2012, nous vous attribuerons des médailles qui seront visibles sur votre profil :

Médaille d'or : 20/20
Médaille d'argent : 16/20
Médaille de bronze : 12/20
Médaille de chocolat : 8/20



Les grands champions qui ont déjà obtenu la médaille d'or (20/20) peuvent remplacer les premiers tomes par les seconds (ou troisième etc...), il en va de même si vous n'avez pas atteint la perfection. C'est vous qui voyez.

Voici la liste retenue à partir des notes dans bibliomania :

1 ~ Vampire Academy, tome 1 de Richelle Mead
2 ~ Les Chroniques de MacKayla Lane, tome 1 de Karen Marie Moning
3 ~ Chasseuse de la nuit, tome 1 de Jeaniene Frost
4 ~ Mercy Thompson, tome 1 de Patricia Briggs
5 ~ Rebecca Kean, tome 1 de Cassandra O'Donnel
6 ~ La Communauté du sud, tome 1 de Charlaine Harris
7 ~ Georgina Kincaid, tome 1 de Richelle Mead
8 ~ La Confrérie de la dague noire, tome 1 de J.R. Ward
9 ~ Anita Blake, tome 01 de Laurell K. Hamilton
10 ~ Chasseuse de vampires, tome 1 de Nalini Singh
11 ~ Les Ombres de la nuit, tome 1 de Kresley Cole
12 ~ Queen Betsy, tome 1 de Mary Janice Davidson
13 ~ Alpha & Omega, tome 1 de Patricia Briggs
14 ~ Femmes de l'Autremonde, tome 01 de Kelley Armstrong
15 ~ Une aventure d'Alexia Tarabotti, tome 1 de Gail Carriger
16 ~ Kate Daniels, tome 1 de Ilona Andrews
17 ~ Rachel Morgan, tome 1 de Kim Harrison
18 ~ Sarah Dearly, tome 1 de Michelle Rowen
19 ~ Vampire City, tome 1 de Rachel Caine
20 ~ Les Vampires de Chicago, tome 1 de Chloe Neill

Livre que je compte lire prochainement


4/20

Baby-challenge livraddict Classique 2012


Voici donc la sélection des 20 titres "Classiques" les plus plébiscités (attention : pour les baby-challenges, nous ne tenons compte que des premiers tomes de saga pour ne pas qu'une saga se retrouve trop souvent citée dans la sélection.)

Le but du "baby-challenge" est de lire le plus possible de cette sélection !

Vous pouvez lire les livres dès maintenant si ce challenge vous intéresse, le but n'est pas comme le Big Challenge de lire un nombre de livres en une année, c'est d'arriver au Perfect, à 20/20 au 31.12.2012 !

Fin 2012, nous vous attribuerons des médailles qui seront visibles sur votre profil :

Médaille d'or : 20/20
Médaille d'argent : 16/20
Médaille de bronze : 12/20
Médaille de chocolat : 8/20

Les grands champions qui ont déjà obtenu la médaille d'or (20/20) peuvent remplacer les premiers tomes par les seconds (ou troisième etc...), il en va de même si vous n'avez pas atteint la perfection. C'est vous qui voyez.

Voici la liste retenue à partir des notes dans bibliomania :

1- Les Trois Mousquetaires de Alexandre Dumas
2 ~ Orgueil et Préjugés de Jane Austen
3 ~ Jane Eyre de Charlotte Brontë
4 ~ La Confusion des sentiments de Stefan Zweig
5 ~ Autant en emporte le vent, tome 1 de Margaret Mitchell
6 ~ Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand
7 ~ Le Comte de Monte-Cristo, tome 1 de Alexandre Dumas
8 ~ Les Raisins de la colère de John Steinbeck
9 ~ Les Liaisons dangereuses de Pierre Choderlos De Laclos
10 ~ Des souris et des hommes de John Steinbeck
11 ~ Nana de Emile Zola
12 ~ Les Malheurs de Sophie de Comtesse de Ségur
13 ~ Les Hauts de Hurle-Vent de Emily Brontë
14 ~ Le Joueur d'échecs de Stefan Zweig
15 ~ Notre-Dame de Paris de Victor Hugo
16 ~ Persuasion de Jane Austen
17 ~ Les petites filles modèles de Comtesse de Ségur
18 ~ Au bonheur des dames de Emile Zola
19 ~ Hamlet de William Shakespeare
20 ~ La Ferme des animaux de George Orwell

Livre que je compte lire prochainement


2/20

samedi 17 décembre 2011

La Confrérie de la dague noire, tome 1 : L'Amant ténébreux de J.R. Ward


Titre : La Confrérie de la dague noire, tome 1 : L'Amant ténébreux
Auteur : J.R. Ward
Éditeur : Milady
Page : 559 pages


Présentation de l'éditeur :


    Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ces guerriers sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. À sa tête, Kolher, leader charismatique et implacable… L’un de ses plus fidèles guerriers est assassiné, laissant derrière lui sa fille, une magnifique jeune femme, une sang-mêlé qui ignore tout de son destin. Et c’est à Kolher qu’il incombe de faire découvrir à Beth le monde mystérieux qui sera désormais le sien…

Mon avis :

-Incroyablement addictif-

[Livre lu il y a quelques mois]

Je m'étais laissée tenter par ce livre il y a quelques temps déjà par une offre chez milady 2 achetés, 1 offert. J'ai longtemps hésité avant de le commencer, car une copine à moi n'avait pas apprécier les scènes légèrement "hot" du livre. Finalement, je me suis enfin lancée et je ne fus pas déçu !

On commence le livre avec Beth, une jeune femme cherchant sa voie. Kolher, le chef d'une bande de vampire, est contraint de lui avoué son identité et de la prendre sous son aile, à cause d'une promesse faite au père de Beth : elle ne fait pas partie du monde des humains, mais celui bien entendu, des vampires.

Le système des vampires dans ce livre est vraiment original et c'est tout d’abord cela qui m'a vraiment plus. Pas de vampire tout mignon et gentil, mais virile et impressionnant, qui ne faut pas titiller. Ils n'essayent en aucun de cas de contrôler leurs pulsions quelles soient destructrices ou sexuelles. Cela ne les rend que plus... Sexy ! On retrouve dans le coeur de nos guerriers, une vrai fraternité entre les membres de la confrérie, qui se soutiennent mutuellement. Chacun possède un caractère bien particulier et il est vraiment intéressant que chaque livre se consacre à un membre. L'originalité se fait également sentir dans bien d'autres domaines comme leur transformation, car ils ne deviennent vampires qu'à l'age de 25 ans mais aussi dans leur façon de boire du sang. Non, non, je ne vous dirais pas lequel mais le sang des humains n'est pas leur préféré ! Tous ces petits détails font que cette série, voguant sur la vague des vampires, se démarque des autres.

Le style de l'auteur est assez particulier. J'ai  été étonné par les nombreuses fautes de l'auteur (je ne sais pas si cela est du à la traduction), mais il manquait par exemple, beaucoup de négations. Cela casse en partie l'image virile et charismatique du personnage de Kolher et renforce son côté brute. C'est vrai que, au final, ce n'est qu'un détail mais répété un million de fois dans le roman, cela finit par vraiment vous agacez. Rassurez vous, c'est la seule critique que je peux faire sur ce livre. Parce que pour le reste, le style de l'auteur est juste fabuleux ! Elle est simple, mais plus qu'accrocheuse. Certes, il y a beaucoup de scène dite "hot". Mais ce ne serait pas La confrérie si il n'y en avait pas. Elles s'inscrivent parfaitement dans l'esprit du livre et je n'en ai pas été dérangé. L'auteur arrive même à nous retranscrire chacun des sentiments et sensations des personnages, ce qui nous projette vraiment bien dans la scène ! De plus, l'auteur change souvent le point de vue des personnages, ce qui nous permet de comprendre mieux leurs sentiments et entretient le suspense.

Pour conclure, ce livre nous montre un univers que j'ai trouvé assez différent des autres livres du genre, avec des vampires qui sont de vrais guerrier ! Et je peux dire : Enfin ! Le système entre eux est complexe et vraiment intéressant. Il me tarde maintenant de connaitre les autres personnages et de lire la suite !

Ma note : 8.5/10

lundi 12 décembre 2011

Tag du portrait chinois


J'ai été tagué par Elodie, du blog Elo-Dit et cette avec grand plaisir que j'ai débuté mon tag ! :)

1/ Si tu étais un chiffre, tu serais ?
Le 2, je pense. Je n'ai jamais eu de chiffre fétiche mais le 2 étant ma date de naissance, il doit forcément me porter un peu chance, non ?

2/ Si tu étais une couverture de livre, tu serais ?
Celle de Rouge Rubis, j'ai carrément flashé dessus ! Elle est juste magnifique. Tout y est, une superbe écriture du titre et une photo à couper le souffle.

3/ Si tu étais une matière scolaire, tu serais ?
Je pense que se serais l'histoire. Cette matière est la seule où les règles ne sont pas trop précise. On écoute (cela est du en grande partie à mon professeur je pense) et cela ressemblerait presque à un conte. J'adore !

4/ Si tu étais une couleur, tu serais ?
Le vert, vous vous en serez surement douté, mon blog en est rempli ! Il invoque ma saison préféré, le printemps avec ses fleurs et les oiseaux qui recommencent à chanter. Tout simplement, cela me rappelle la nature !

5/ Si tu étais un pouvoir surnaturel, tu serais ?
J'hésite vraiment, il y en a tellement. Mon choix porterait soit pour l'invisibilité (qui n'a jamais rêvé d'entendre toute sorte de conversation que l'on aurait jamais du entendre ?) ou posséder des ailes, pour voyager en toute liberté et voir la terre d'en haut.

6/ Si tu étais une actrice, tu serais ?
Je dirais Nicole Kidman pour ses rôles dans Australia mais surtout dans Le moulin rouge, où l'actrice est tout simplement extraordinaire !

7/ Si tu étais un animal, tu serais ?
Un oiseau, pour enfin connaitre la liberté (cela rejoint surement mon idée de pouvoir surnaturel...) !

8/ Si tu étais un film, tu serais ?
Pour faire originale je dirais... Star Wars ! Je regarderais ces films un million de fois que je ne me lasserais pas, ils sont juste époustouflant.

9/ Si tu étais un genre littéraire, tu serais ?
Sans aucune hésitation, je serais la fantasy. C'est un des seuls genres qui nous transporte totalement et où le monde nous est totalement inconnu. J'adore ce dépaysement !

10/ Si tu étais un personnage de roman, tu serais ?
Ellana, Ellana, Ellana ! Cette femme créer par Pierre Bottero est vraiment impressionnant et réunie tout ce que j'adore chez quelqu'un. L'intelligence, la force de caractère mais aussi physique. Je l'admire !

Le problème arrive ici, car je connais très peu de monde dans la blogosphère. Je vais donc tagué des personnes que je prend plaisir à visité : lavoixdulivre (La voix du livre), Lael (Sous le feuillage), Minou (Minou a lu...), Missy (The Folianiste Missy).
Cela est vraiment amusant à faire mais il n'y a aucune obligation!

Mes questions sont :
1/ Si tu étais un pays, tu serais?
2/ Si tu étais un auteur, tu serais?
3/ Si tu étais une saison, tu serais?
4/ Si tu étais un instrument de musique, tu serais?
5/ Si tu étais un pouvoir surnaturel, tu serais?
6/ Si tu étais un des 5 éléments, tu serais?
7/ Si tu étais une BD, tu serais?
8/ Si tu étais un acteur, tu serais?
9/ Si tu étais une fleur, tu serais?
10/ Si tu étais un personnage de dessin animé?


Bonne soirée!

samedi 3 décembre 2011

Comment se débarrasser d'un vampire amoureux de Beth Fantaskey


Titre : Comment se débarrasser d'un vampire amoureux
Auteur : Beth Fantaskey
Éditeur : Du Masque
Page : 410 pages

Présentation de l'éditeur :

    Jessica attendait beaucoup de son année de terminale : indépendance, fêtes à n’en plus finir… Elle n’avait certainement pas vu venir Lucius Vladescu ! Soudain, elle découvre que ses parents l’ont adoptée seize ans plus tôt en Roumanie, quand elle s’appelait encore Anastasia. Et, entre sa naissance et son adoption, ses vampires de parents biologiques ont eu l’excellente idée de la fiancer à un prince vampire, qui débarque aujourd’hui aux Etats-Unis pour récupérer sa promise.

Lucius est beau, prévenant, élégant : ça ne fait aucun doute, Jessica va lui tomber dans les bras. Malheureusement, la fiancée en question a d’autres projets et pas la moindre envie de suivre un inconnu en Roumanie, tout prince vampire qu’il soit. En nous racontant ses aventures avec un humour décapant, Jessica nous livre un guide pratique pour se débarrasser d’un vampire amoureux. Mais alors qu’elle invente tous les stratagèmes pour dégoûter Lucius, Jessica pourrait bien se retrouver prise à son propre piège. Prudence, les vampires peuvent se montrer très… persuasifs.


Mon avis :
-Coup de coeur-

J'ai reçu ce livre par une personne qui ne l'avais pas aimé alors forcément, je ne partais pas avec un très bon a priori sur ce livre. Et encore une fois, je me suis fait avoir, chacun ne vit pas un livre de la même manière. La preuve, celui ci m'a complètement embarqué !

On arrive dans le monde de Jessica, aux Etats-Unis. Cette dernière rentre en terminal, a des vues sur un certain Jack et passe des heures à parler au téléphone avec sa meilleur amie Mindy. Quoi de plus normal et rassurant pour une fille aussi terre à terre ? Mais voila, il a fallut qu'un certain Lucius Vladescu débarque chez elle, en prétendant... Etre vampire et fiancé à elle ! La vie tranquille de Jessica va être complètement chambouller car elle se rendra vite compte que de nombreuses choses à son sujet lui ont été cachés... Comme son adoption ou le fait qu'elle est un vampire, par exemple...

Non, je n'ai rien spolié en disant tout cela (tout est dit sur la quatrième de couverture). C'est déstabilisant, n'est ce pas ? C'est exactement ce que j'ai ressenti en lisant le début du livre. On a l'habitude, avec les autres livres du genre, à nous garder un pseudo-suspense sur l'identité de la mystérieuse personne qui arrive au lycée. Mais tout le monde c'en doute, c'est un vampire. Ici, ce n'est pas le cas. Lucius le clame haut et fort ! Et c'est, je trouve, beaucoup mieux ainsi. Au moins, on attend pas la moitié du livre pour qu'il ose enfin nous avouer qui il est. Autre différence avec les autres romans en vogue en ce moment, elle ne succombe pas tout de suite au charme de ce beau vampire, bien au contraire ! Elle résiste pendant un long moment, le prenant pour un fou. Et sur ce côté la, je peux la comprendre. Qui se jetterait dans les bras de quelqu'un qui se prend pour un vampire ? Le livre n'en fait que plus réaliste et on se sent tout de suite plus proche de Jessica.


J'ai trouvé vraiment sympa de connaitre les pensés des deux personnages et le système des lettres est ingénieux. Nous sommes dans la peau de Jessica mais les lettres qu'envoient Lucius à son oncle nous sont aussi transmises. Et puis, quel humour, les lettres sont juste hilarantes !


Tout le long du livre, je me suis sentie proche de Jessica. C'est une fille qui ne croit qu'en la science et j'aurais tendance à être pareil. Et puis quelle caractère ! Elle ne se laisse pas impressionner par Lucius, et trouve toujours une réplique à lui lancer. Je me reconnaissais également dans les choix qui la torturait. Je me demandais souvent, comme elle, ce que j'aurais fait. Et Lucius... Un pure concentré de charisme et humour ! Je ne pouvais m’empêcher de sourire en lisant ces lettres. Et puis certaines de ces phrases adressées a Jessica étaient vraiment magnifique. Je crois que j'aurais complètement fondu ! Evidemment, il a également ces défauts. Il est arrogant et autoritaire mais surtout lunatique. Par moment, j'avais vraiment du mal à le cerner. Jouait il un rôle ? Était il sincère ?

Même si le schéma a, au final, été vu de nombreuses fois (Je te cour après et finalement retournement de situation), je n'ai pas trouvé cela dérangeant. L'écriture de l'auteur est simple et prenante avec une histoire de vampire que j'ai beaucoup apprécié. La fin est prévisible, mais aussi innocente que je suis, j'ai douté jusqu'au bout de cette issus. Et plonger dans l'histoire, je ne pouvais plus m'arrêter avant de savoir le fin mot !

Pour conclure, ce livre est un vrai enchantement ! Impossible de la lâcher et les personnages sont vraiment attachant. Même si l'histoire en elle même n'est pas vraiment original, elle est plus réaliste que la plupart des histoires de vampires que j'ai pu lire. La suite me fait de l'oeil et je crois que je vais rapidement aller l'acheter !

Ma note : 9/10

dimanche 27 novembre 2011

Hunger games, tome 3 : La Révolte de Suzanne Collins


Titre : Hunger Games, tome 3 : La Révolte
Auteur : Suzanne Collins
Éditeur : Pocket Jeunesse
Page : 417 pages

Présentation de l'éditeur :

    Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu'elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair: Katniss n'est pas la seule à risquer sa vie.
Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visées par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion.
Quel que soit le prix à payer.


Mon avis :

-Une fin totalement incroyable-

Oui, aujourd'hui je crois que je peux dire : Ouf ! J'ai vraiment été déçu par le tome précédent et j'étais d'ailleurs décider à ne carrément pas lire le tome 3. Et puis il y a eu l'annonce du film et l'impatience est revenu... Je voulais retrouver les personnages ! Et je suis contente d'avoir attendu un peu car ce roman, je l'ai complètement savouré.

On retrouve Katniss, sauvés des Hunger Games par les rebelles. Elle se remet lentement mais sa guérison n'est pas de tout repos. Peeta, lui, est prisonnier... Et il paye le prix de son sauvetage à elle ! De plus, le district 12 a été complètement rasé. Elle n'a donc plus le choix, il faut remotiver les rebelles. Elle est la seule à pouvoir le faire. Elle deviendra le geai moqueur.

Je ne peux même pas vous décrire le plaisir que j'ai eu à retrouver Katniss et ce monde créé par l'auteur. Si j'avais enchaîner le tome 2 et 3, je n'aurais surement eue ce même plaisir. Mais la ! J'avoue avoir eue un peu d'appréhension tout de même. Allais t-il être meilleur que le deuxième ? J'aurais vraiment été déçu que cette trilogie, qui avait tellement bien commencer, finisse sur une note négative. A par les deux ou trois points négatifs, ce roman reste quand même une très bonne surprise.

L'intrigue, comme pour le second tome, démarre lentement. Mais au final, cela ne m'a pas dérangé car j'ai pu dégusté ce retour dans le monde de Katniss. Elle comporte d'ailleurs beaucoup moins d'action que dans les précédents tomes. L'histoire est plus dans le ressenti des personnages, leurs pensés. L'intrigue est aussi plus poussée sur la rébellion et la guerre. Ici, Katniss est en partie éloignée des combats et tout ce qui pourrait la blesser. Dans un sens, le roman n'en fait que plus vrai et j'ai compris son besoin d'agir.

Petite parenthèse : Je suis toujours accro au fin de chapitre de l'auteur ! Je ne me souviens plus si j'en avais parlé pour les anciens tomes, mais elles sont vraiment accrochantes, c'est terrible. Impossible de ne pas jeter ne serais ce qu'un petit coup de d’œil sur le chapitre suivant (sale manie quand on est décidé à arrêter sa lecture).

Parlons des personnages. Katniss, même si je l'a trouve toujours par moment assez agaçante (ne peut elle pas écouter quelques fois ?), m'a reconquise. Je l'avais adoré, puis presque énervé dans le second tome mais je l'a retrouve ici avec tout son courage et sa générosité. Et dans un sens, son manque constant d'obéissance ferais presque son charme. Par contre, j'ai été déçu de voir si peu Peeta. Mon Peeta ! Il est assez peu présent au final dans ce tome et c'était mon personnage préféré... Et enfin Gale. J'en ai peu parler dans mes chroniques précédentes mais il ne m'a jamais vraiment convaincu. Plus les tomes avançaient, plus je le trouvais violent. Je préfére amplement la douceur de Peeta.

Ma plus grande déception est quand même la fin. Je m'attendais à un super combat entre le président Snow et Katniss. Et que ce passe t-il ? Ce que l'on attend pendant tout un livre ce résume en une petite page. C'est déroutant. De la part de l'auteur, qui c'est manié l'art du suspense avec brillance, je m'attendais à mieux.

Pour conclure, ce livre a quand même été un vrai moment de plaisir, accentué par le fait que la pause entre le tome 2 et 3 a été longue. Le tome 1 est le meilleur mais l'auteur a su raviver la flamme dans ce dernier tome qui fut une bonne surprise. Cette saga, je pense, fera partie de mes favorites pendant un bon moment !

Maintenant je n'ai plus qu'une hâte... Que le film sorte enfin !

Ma note : 9/10

A voir aussi :

samedi 19 novembre 2011

Hunger games, tome 2 : L'Embrasement de Suzanne Collins


Titre : Hunger Games, tome 2 : L'Embrasement
Auteur : Suzanne Collins
Éditeur :  Pocket Jeunesse
Page : 399 pages

Présentation de l'éditeur :

    Après avoir gagné les Jeux de la Faim, Katniss Everdeen et Peeta Mellark retournent dans leur district. Alors que la "tournée de la victoire" dans le pays est sur le point de commencer, elle est visitée par le président de Panem. Il explique que le tour qui leur a permis de sortir tous deux vainqueurs des jeux, considéré comme un acte de rébellion envers le Capitole, donne des idées aux 12 districts du pays. 

Il la menace de tuer son meilleur ami, Gale, si elle ne peut prouver à tout Panem que son acte n'était pas une provocation, mais un acte irréfléchi commandé par son amour fou pour Peeta.



Mon avis :
-Petite déception mais qui reste un bon moment de lecture-

[Livre lu il y a quelques mois]

Après la lecture du premier tome qui avait été littéralement un coup de coeur, je me suis précipitée sur le deuxième. J'ai été enchanté de retrouver les personnages mais pour moi, il n'a pas été à la hauteur du premier. Je m'explique.
Katniss et Peeta, de retour des Hunger Games, doivent faire la fameuse tournée de la victoire. Mais Katniss est vite rattrapée par le capitole qui lui rappelle sans cesse son acte de rébellion. Cette tournée va alors vite se transformer en drame car dans beaucoup de districts, la révolte commence à se faire sentir. Et malgré elle, Katniss deviendra le symbole de cette rebéllion, L'oiseau moqueur. Le coup de grâce arrive. Les 75ème Hunger Games consiste à... Renvoyer la totalité des tribus une nouvelle fois dans l’arène pour un seul et unique gagnant.

C'est vrai 
que, dis comme cela, ce deuxième tome fait vraiment envie. Ça a été mon cas d'ailleurs. Mais très vite, j'ai été déçu par la tournure que prenait l'histoire : voir retourné dans l'arène Katniss et Peeta alors qu'ils venaient juste d'en partir, qu'ils pouvaient enfin vivre leur vie comme ils leur plaisaient. C'était vraiment gros, on aurait dit que l'auteur n'avait pas trouvé plus original.
L'intrigue, surtout en première partie, est longue à se mettre en place. Le rythme n'est pas aussi effréné. A la différence du premier, je n'y ai vu quasiment aucun suspense. Cette peur qui vous prend au tripe quand vous êtes seul et prêt à mourir dans l'arène n'y était pas. Pour certain, le système de l'arène était vraiment recherché. Oui, c'est vrai. Mais du coup, je n'ai pas ressenti ce même besoin de survit par rapport aux autres tributs. Ici, le réel danger est l'arène elle-même. Ce qui n'est pour moi pas le but premier.

Parlons un peu de Katniss. Je disais l'avoir adoré dans le premier. Dans celui-ci, elle m'a par moment vraiment énervé. Tout d'abord dans ses nombreuses hésitations entre Peeta et Gale. On aurait envie de lui crier, mais décide toi ! Et puis je ne sais pas, sa façon d'agir et de se plaindre alors que tout le monde est dans le même bateau, m'a quelques fois insupportés.

Bon j'avoue être dure mais j'avais beaucoup d'attente sur ce tome par rapport au premier. Si on le prend à part, sans comparer, il est quand même globalement pas mal. Ma plus bonne surprise est Peeta, qui lui ne m'a absolument pas déçu. Je l'aime toujours autant ! Il est vraiment touchant et a de vrais talents d'orateurs, il sait toujours ce qu'il faut dire au bon moment. J'ai également apprécié retrouver Cinna et toute l’équipe de préparation de Kaniss. Et puis de nouveaux personnages arrivent, ayant tous une personnalité bien définie, ce qui donne un petit plus à l'histoire.

En conclusion, j'ai été assez déçu par ce tome. L'histoire se répète et reprend le même schéma que le premier, je trouve cela vraiment dommage. Ce tome reste tout de même un bon moment de lecture, avec un Peeta toujours aussi attachant et de nouveaux personnages qui donnent un tournant différent à l'histoire.

Ma note : 6.5/10

A voir aussi :

jeudi 17 novembre 2011

Hunger games, tome 1 de Suzanne Collins


Titre : Hunger Games
Auteur : Suzanne Collins
Éditeur :  Pocket Jeunesse
Page : 399 pages

Présentation de l'éditeur :

  Peeta et Katniss sont tirés au sort pour participer aux Jeux de la Faim. La règle est simple : 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ? Dans chaque district de Panem une société reconstruite sur les ruines des États-Unis deux adolescents sont choisis pour participer au Jeu de la Faim. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an. Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé... Alors que les candidats tombent comme des mouches, que les alliances se font et se défont, Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l antenne. La jeune fille avoue elle-aussi son amour. Calcul ? Idylle qui se conclura par la mort d un des amants ? Un suicide ? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein du Jeu de la Faim...


Mon avis :

-Coup de cœur-

[Livre lu il y a quelques mois]

J'ai lu ce livre il y a quelques temps déjà mais il a laissé tellement de traces que chaque page, chaque phrase et chaque mot sont imprimés à l'encre rouge dans ma mémoire. Il avait été un énorme coup de coeur et j'espère aujourd'hui, si vous n'avez pas encore osé ouvrir ses pages, vous donnez envie de le lire.

Nous atterrissons dans un monde où les USA ont été transformés en 12 districts, le 13e ayant été détruit il y a de nombreuses années. Le capitole, le district qui possède tous les pouvoirs, a instauré un régime de terreur grâce à une émission de télévision, les Hunger Games... 2 candidats de chaque district sont tirés au sort pour rentrer dans l’arène. Une seule et unique personne en sortira vivant. Et cette année, se fut Prim, la petite soeur d'une certaine Katniss, qui fut appeler à participer. Bouleversé, Katniss se porte volontaire à sa place. Elle comprendra vite que les autres candidats ne seront pas ses seuls adversaires...

Que les soixante quatorzième Hunger Games commence!

L'histoire est complètement accrochante, stressante et même effrayante. Nous vivons dans la peau de Katniss et tout ce qui lui fait peur, nous fait peur. Un bruit derrière notre dos ou le silence trop pesant nous perturbe autant qu'elle. Je pense que c'est tout d'abord cela qui m'a plu, la proximité avec Katniss, cette jeune fille courageuse et qui ne sait pas obéir aux règles. Découvrir un monde complètement différent du notre (ou presque) par ses yeux était vraiment enrichissant. J'ai vraiment adoré comprendre le système mis en place pour éviter toute révolte ou tout simplement le pays, Panem.

Parlons un peu des personnages. Katniss est l'osmose de tout ce que j'aime. Généreuse. Combattante. Courageuse. Et qui a un sacré penchant pour la désobéissance. J'ai adoré la suivre dans chacune de ces escapades, de ses difficultés et réussites. Et puis Peeta, quelle bonheur! Tellement attentif, forcément, je craque! Ces paroles sont toujours belles et pleine de réconfort, il est celui sur lequel on peut compté dans un jeu pareil. Il pourrait donner sa vie pour défendre ceux qu'il aime.

Le rythme est vraiment effréné. Impossible de s'ennuyer, surtout dans une arène où l'on peut mourir à chaque instant. C'est un livre qui, une fois commencer, est complètement addictif. Impossible de décrocher! D'ailleurs je n'es jamais vu des fins de chapitre aussi prenant, on a automatiquement envie de connaitre la suite. Et puis, certains passages sont vraiment révoltant. La manière dont le capitole gère les Hunger Games. C'est effrayant!

En définitif, je dirais que le monde créer par l'auteur est vraiment complexe et maîtriser à la perfection, ce qui nous permet de nous immergé complètement dans l'histoire mêlant action, histoire d'amour (évidement!) et adrénaline. Ne manquez surtout pas cette saga, elle vaut vraiment le coup!

Ma note : 9.5/10


A voir aussi :


mercredi 16 novembre 2011

Elo-Dit, premier partenariat

Voila enfin mon premier partenariat! Et je suis heureuse que se soit celui de Elodie, avec son blog Elo-Dit. Elle y retranscrit sa passion pour le cinéma mais également pour la lecture, évidemment! Il vaut vraiment le détour alors n'hésiter pas a y jeter un coup d'oeil:



Soit dit en passant, la bannière est vraiment magnifique. :)

dimanche 6 novembre 2011

Challenge 1% Rentrée Littéraire 2011

Ce challenge est lancé par Herisson sur le blog : Délivrer Des Livres.
Ayant lu beaucoup de livres de la rentrée je me suis dis que ce challenge était une belle occasion de les faire partagés et d'en découvrir de nouveaux!

¤ Le principe :
"Le Challenge 1% de la rentrée littéraire est un défi consistant à lire 1% des livres parus en France pour la rentrée littéraire, soit du 15 août au 15 octobre 2011, c’est à dire 7 livres. Comme dans le cadre de ce challenge le but est de partager nos lectures, les titres de littérature jeunesse et de BD seront pris en compte!

Fin du challenge le 31 juillet 2012"

¤ Petite récapitulation des livres lus :

Delphine De Vigan, Rien ne s'oppose à la nuit
Foenkinos David, Les Souvenirs
Martinez Carole, Du domaine des murmures
Sorj Chalandon, Retour à Killybegs
Sportès Morgan, Tout, tout de suite

Ce qui donne 5/7!

vendredi 4 novembre 2011

Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine De Vigan




Titre : Rien ne s'oppose à la nuit
Auteur : Delphine de Vigan
Éditeur : JC Lattès
Page : 437 pages


Présentation de l'éditeur :

« La douleur de Lucile, ma mère, a fait partie de notre enfance et plus tard de notre vie d’adulte, la douleur de Lucile sans doute nous constitue, ma sœur et moi, mais toute tentative d’explication est vouée à l’échec. L’écriture n’y peut rien, tout au plus me permet-elle de poser les questions et d’interroger la mémoire.
La famille de Lucile, la nôtre par conséquent, a suscité tout au long de son histoire de nombreux hypothèses et commentaires. Les gens que j’ai croisés au cours de mes recherches parlent de fascination ; je l’ai souvent entendu dire dans mon enfance. Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du Verbe, et celui du silence.
Le livre, peut-être, ne serait rien d’autre que ça, le récit de cette quête, contiendrait en lui-même sa propre genèse, ses errances narratives, ses tentatives inachevées. Mais il serait cet élan, de moi vers elle, hésitant et inabouti. »
Dans cette enquête éblouissante au cœur de la mémoire familiale, où les souvenirs les plus lumineux côtoient les secrets les plus enfouis, ce sont toutes nos vies, nos failles et nos propres blessures que Delphine de Vigan déroule avec force.

Mon avis :

-Incroyablement émouvant-

J'ai du mal a trouver mes mots. Les livres que l'on a adorés sont toujours plus difficile a décrire. On a peur de ne pas trouver le ton juste et à la hauteur de notre ressentie. J'avoue avoir longuement hésité à le mettre en coup de coeur mais il ne vaut pas encore certaines de mes autres lectures.

On commence ce livre dans la peau de Lucile (la mère de Delphine de Vigan), fille d'une fratrie de neuf enfants. Lucile est la plus mystérieuse, silencieuse et observatrice de tous les autres. Chaque enfant possède sa propre histoire et son caractère qui les rendent tous personnages de roman à part entière. J'ai complètement succombé à l'univers créé par l'auteur, qui parait chaleureux et convivial. Je pense d'ailleurs que c'est ce qu'on voulut faire paraître les parents de Lucile. Famille soudé, famille dans le secret. Certains vont se droguer, d'autres vont se suicider. Et la dérive commence...

Tout au long du livre, Delphine de Vigan nous explique son périple afin de reconstituer son roman. Elle nous livre avec sensibilité ses doutes, ses peurs et angoisses. Elle marche à tâtons, ne fait qu’effleurer le passé de sa mère. Pourquoi? Par peur. Elle ne veut pas trahir ou blesser. J'ai trouvé cela vraiment touchant. C'est vrai qu'au début, ses interruptions étaient presque dérangeantes car elles coupaient le récit, mais au fil du livre elles s'y incluront et formeront un livre d'une extrème sensibilité.

On peut dire, je pense, que cette famille est touchée par la malédiction. Comment accumuler autant de blessures dans une vie et en rester toujours aussi forte? J'admire Delphine pour son courage mais aussi pour cette volonté d'expliquer le malheur de sa mère. Comme elle, on craint une nouvelle folie de sa mère, on avance dans la peur de la démence. Je me suis répétée inlassablement : mais comment fait-elle pour tenir? Le poids sur ses épaules est énorme. Mais évidemment, j'admire aussi celui de sa mère, son âme fut abîmer enfant et elle en souffrira adulte. Soutenu, elle arrivera jusqu'à reprendre ses études à 50 ans pour aider ceux qui comme elle, ont souffert. Je trouve cela admirable.

J'ai été vraiment ému par cette multitude de sentiments qui nous saisie l'âme, le coeur et qui ne nous laisse que les larmes pour pleurer. La peur. La révolte. La compassion. Et je pense que pour un seul et même livre, c'est déjà beaucoup. L'écriture de Delphilne est certes, parfois brute pour raconter certain évènement (ce qui des fois m'a perturbé) mais comment ne pas se sentir proche d'elle après de telles révélations sur elle et sa famille? Et cette plume... Vraiment magnifique, pleine de questions sur elle-même qui sont bouleversantes.

Delphine a su créer "un cercueil de papier" pour sa mère et un cercueil de larmes pour nous.

A lire absolument.

Ma note : 8.5/10

Fait partie du Challenge 1% rentrée Littéraire 2011 :